12/07/2005

la jouissance

partir dans ce seisme des corps où la voix se brise, se noue au creux des ventres...

s'abimer dans un cri, corps emmelés dans la fusion brulante

la cicatrice s'infibule, se ferme par toi , fulgurance du désir

je ne veux plus savoir qui je suis, je suis nous

les peaux se fondent dans un vertige tropical et humide

le feu connait enfin sa propre vie où nos mains renversées,

pures d'un ultime festin revivent et ruissellent dans le miroir

j'agonise dans une foudre vacillante

en te canibalisant

temps muet d'un battement


17:23 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

*vient de lire le texte* *vient de perdre connaissance*

Écrit par : Arvind | 12/07/2005

shake your life ! secouez votre moule : enquiquinnez vous !
Quinne, la secoueuse de moules.

Écrit par : quinne | 02/08/2005

Les commentaires sont fermés.