16/08/2005

ghazal for india

Inde de tous les malheurs,
et de toutes les castes
Inde de tous les contrastes
et aux mille couleurs...
 
Inde de tous les fastes
Mahardjahs et intouchables
en tes rues se cotoient
Inde ma miserable
tu es gravée en moi
 
Tes saris chatoyants,
tes soleils flamboyants
tes mâcheurs de bethel
qui crachent et qui ruissellent
de sueur et de fange
Inde au goût si étrange
 
 
Inde tu me chavires,
sous ta chaleur humide
on arrive au délire
dans tes rues-suicide
des enfants déformés
tendent leurs moignons putrides
enfance consumée
 
 
les rickshaws s'alignent
attendant chaque signe
a force de malheur
tout devient transparence
et cette lourde moiteur
dilate ta souffrance
 
Inde au bord de ton gange
où s'arrête la vie
tous ces buchers etranges
la mort , démystifient
et lorsque la nuit tombe
sur tes eaux mordorées
les incantations plombent
tes murs mal assurés
 
Benarès
ta paresse
tes marches, tes brahmanes décharnés
tes immergés, dans leur plus beaux atours
tes buchers qui crépitent dans le silence lourd
et cette ultime espoir de réincarnation
font de toute la vie
une sorte d'illusion
 
Inde de tous les bords
tu passes sans rapport
du bouddhisme
à l'intégrimes
et dans tes rues puantes,
des moines en saris blancs
à la démarche lente,
au troisième oeil troublant
transportent la sagesse
qui nait de la souffrance
une poussière épaisse
flotte dans l'air vicié
 
 
Des montagnes de fleurs
dérisoires offrandes
sont les derniers hommages
que les hommes te rendent
 
Inde tes paysages bariolés et dorés
tes épices odorantes, tes marchés colorés
et puis tes milliers de temple et tes vaches sacrées
 
 
Inde tu es tatouée
sous  mes paupières
à jamais
 

19:50 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Inde tatouée Inde tatouée sous nos paupières, quelle belle image et quelle vérité pour ceux qui l'on parcourue, même si ce ne fut que le temps de quelques jours

Écrit par : Marcello | 17/08/2005

Les commentaires sont fermés.