26/08/2005

MOZART POUR ....

 

 

 

 

rien n'est plus pareil alors j'écoute Mozart. Miracle de ces instant où tout commence et tout s'achève en un murmure...
Miracle de ces notes où l'on oscille entre la cruauté du "jamais plus" et la promesse du "pas encore". Miracle de cette lumière ténue qui suspend la tension du désir et le piège de la volonté
mourir sans un cri, couler dans le calme du soir, se dénouer, s'abandonner comme on sourit
juste pour restituer le visage ailé de la beauté, l'enfance des gestes, le bruissement de l'origine

rien de triste même si le tragique affleure, juste le sentiment que le réel doit être accepté et aimé




11:31 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Mozart Tes mots ressemblent à sa musique, il aurait aimé...

Écrit par : Manolito | 05/09/2005

Les commentaires sont fermés.