05/09/2005

l'obsidienne

non dits déchirés derrière les paupières
jeux de force et d'impuissanceregard vert
peurs tricotées serrées
 
et revient ton regard avec la fin du jour
costume posthume
de nos amours
 
 
les miroirs lezardés
en deuil de souvenirs

19:58 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

L'obsidienne La poésie subtile de ton écriture te ressemble adorable Suzy...

Écrit par : Manolito | 09/09/2005

Dolores Oscari et Moi Désolé pour mon commentaire précédent légèrement défiguré par une hideuse répétition...

Écrit par : Manolito | 09/09/2005

Les commentaires sont fermés.