07/09/2005

dolorès OSCARI ET MOI

l'écriture et la vie sont unes, toutes deux sont des voies affirmatives de connaissance.

L'écriture ne transcende point la vie, elle lui restitue ses contours, son flux interrompu par l'obstacle du moi;

quand j'écris, je ne me demande pas sui je suis quelqu'un ou quelque chose, j'écris, je ne cherche pas à être autre : je suis

il faudrit que les hommes puissent un jour désacraliser l'écriture, accepter qu'elle puisse être pour certains aussi nécessaire que la contemplation pour le mystique

il ne faut pas idolatrer, ni mépriser l'écrivain, seulement lui accorder sa place

il écrit , travaille les mots, comme d'autres le bois ou l'argile

il écrit comme l'eau coule, comme le feu brûle, non pas pour s'exclure des autres ou légitimer une prétendue supériorité, mais parce qu'il ne peut faire autrement

je regardais toujours avec intérêt, l'emission "si j'ose écrire" que la décerveleuse n'a plus jugé bon de passer

pas assez d'audimat

la belle dolorès OSCARI demandait toujours en fin d'emission aux écrivains

"pourquoi écrivez vous?"

les réponses se rejoignaient souvent prouvant la nécessité du geste

et vous pourquoi écrivez vous????



10:30 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Dolores Oscari et Moi J'aime ton accès à l'essentiel des choses, ta façon d'écrire sur des sujets où tout le monde se prend la tête ! Tu nous révèle ce qui se trouve ce qui est devant notre nez et que l'on ne voit pas à force de chercher. Tu nous désaltère de notre soif de clarté... Merci

Pourquoi j'ose écrire ?

Parce que je ne suis pas un tabou pour moi-même...

Écrit par : Manolito | 09/09/2005

Amour et Absolu Quelques mots de toi et déjà le vertige... le vertige de vivre et d'aimer follement...

Écrit par : Manolito | 09/09/2005

Les commentaires sont fermés.