06/01/2006

les ronds dans l'eau

les nuits sont sans sommeil
carrousels de souvenirs
je regarde nos enfants, ta compagne, dans le triste apprentissage de ton absence
c'est fou ce qu'une mort met de temps à nous atteindre
c'est impressionnant comme nos crânes sont durs et ce qu'il faut de temps au réel pour les percer
chacun de nous , à sa manière, invente un chemin où l'on aurait pu imaginer qu'il n'y en avait plus
 
ce ne devait pas être simple de t'avoir pour père : surprotecteur et si peu demandeur
 
ce n'est pas facile non plus, d'être la mère. toutes les mères sont insupportables, soit elles donnent trop d'amour ou pas assez, toi tu arrivais à donner l'espace necessaire aux enfants où personne ne peut ne doit entrer-et surtout pas une mère
 
ton dernier voyage fait de toi un héros
et moi, je ne sais plus quoi faire , quoi dire
sans être ridicule ou inadéquate

12:15 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

... toi
avant
toi
pendant
toi
après
des tois qui rassurent, aiment, sont, perdurent.

Écrit par : Milady | 06/01/2006

Jamais... ... tu n'es ridicule ou inadéquate, Suzy ! Comme dit Milady, tu es TOI... Si totalement. Une femme qui gagne à être connue.

Écrit par : Caroline | 06/01/2006

Moune Contente-toi d'être toi, c'estbeau et ça fait déjà beaucoup de bien...

Écrit par : Malecicatrique | 06/01/2006

~ Ceux partis là-bas qui se retrouvent pour leur plus grand bonheur...
Ceux restés ici qui cimentent la vie jusqu'au bonheur ivre...
je vous embrasse fOrt.

Écrit par : crevette | 06/01/2006

Les commentaires sont fermés.