22/01/2006

nous...

tu as poussé un hurlement à réveiller une armée :

elle maaaaarche!

je me suis précipitée dans le couloir.

pataude, comme un chiot tu te poussais sur tes deux petites jambes maladroitement.

De dos ton petit derrière chargé de couches ressemblait à l'arrière train d'un caneton

toi, Billy, tu tendais les bras

petite boule riait, découvrant à grand peine l'usage de ses deux petites cannes...

pendant deux ans, petite boule s'était trainée sur son popotin en prenant appui sur ses mains

20:40 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.