28/02/2006

la somnanbule

theâtre du sommeil, on change de décor

tantôt oiseau libre et tantôt prisonnière

tantôt puisatière forant l'humus où cohabitent

des insectes effrayants avec entrailles et fémurs.

crânes avec silence

maintenant tes draps ont cette odeur de nuit

inachevée

tu reviens à toi et ton ombre te suit

11:06 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.