15/05/2006

MILADY

son écriture est lieu de passage du souffle

ou resserrement et asphyxie

il y a alternance de crispation, de refus

puis ouverture à nouveau et rupture de tous les liens

par grand vent

 

dans une manière d'exténuation du langage

face à l'insoutenable

radicale et baroque à la fois

complaisante pour la putréfaction

des chairs

 

elle ecrit en dissection

 

 

17:48 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

... merci Mouna...

Écrit par : Milady | 16/05/2006

Les commentaires sont fermés.