23/06/2006

partir

tu m'as servi longtemps

comme un bon p'tit soldat

t'as ramassé des gnons

et charrié des bardas

avant qu'ton mur porteur

parte en deliquessence

t'as été la demeure

la genèse de l'enfance

 

aujourd'hui, la mérule

t'attaque de tous cotés

y'a pas une pilule

capable de l'ôter

 

maintenant que la vie

commence juste à sourire

toi, tu tombes en charpies

t'es plus qu'un souvenir

 

juste un petit peu de courage

suffirait bien pourtant

pour arrêter tout net le naufrage

en partant

 

 

les amis ont leur dose

de toutes tes jérémiades

pulverise toi si t'oses

mais d'un coup, d'une bravade

 

admets qu'il est trop tard

et tire toi en beauté

un jour, plus aucun fard

ne pourra resister

 

 

t'es là, au bord du gouffre

suffirait de t'y jeter

pour que le sale mot souffre

puisse enfin s'arrêter

 

 

tu aimes trop la vie

pour ne te contenter

que d'une paralysie

d'une souffrance patentée

vaut mieux plus insister!

 

13:53 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

amadou Flaubert faisait remarquer que les bons sentiments ne font jamais de bonne littérature.

L'étalage public de sa propre décrépitude ne suffit pas non plus à faire brûler l'amadou d'un génie hélas absent.

Écrit par : amadou | 23/06/2006

mais qui veut faire de la bonne litterature??? PAS MOI EN TOUS CAS

Écrit par : salomé | 23/06/2006

salomé tient ses promesses on avait remarqué !!!

et si tu lisais les livres que te conseille Charles ? excellents !!!

Écrit par : navet | 25/06/2006

Voila donc ta solution L'étape finale ? Tu n'en as pas le droit, Suzy. Tu partirais avec notre lumière.

Écrit par : Christian | 05/07/2006

Tiens bon, ma Salomé... ... ne dis pas ces trucs-là, ne laisse pas les jours sombres t'embarquer si loin. Et puis, si. Tu as le droit d'engueuler ton corps. Mais ne lâche rien et n'oublie pas que nous t'aimons infiniment.

Écrit par : Piclune | 19/07/2006

Courage... Les mots durs de l'incompréhension doivent te faire mal aussi... et lire entre les lignes n'est pas l'apanages de tous.
Que pourrais-je te dire pour atténuer tes souffrances physiques et donc morales, si ce n'est "courage"?
Je te lis régulièrement...
Courage Suzy, de tout coeur avec et pour toi dans ton combat!
Gros bisous

Écrit par : Martine | 13/08/2006

. Il nous faut bien utiliser cette vie pendant le temps qu'il nous reste, bref instant lumineux, semblable à celui où le soleil perce à travers les nuages.
"Kalou Rinpotché"

Bisous Salomé

Écrit par : Charles | 21/08/2006

Les commentaires sont fermés.