06/11/2006

le culte de l'urgence

drôle d'époque que la nôtre où si nous ne gérons pas parfaitement notre temps, nous sommes face à un stress permanent

 

gsm, internet, pressions en tous genres et les journées passent  nous laissant pantelants.

l'impression qu'il faut repondre à tout et à tous dans l'imminence et la demande d'être aussi entendu dereuchef

 

l'urgence qui est un moteur de création quand on se l'impose

devient terrible quand elle nous est imposée

avec l'imminence du futur, on diffère sans cesse de VIVRE  vraiment

 

on a peur de l'attente et de l'inertie alors on gorge son emploi du temps de contraintes, nous sommes de moins en moins présents au présent

 

Pourquoi faut il que nous soyions en permanence jugés à l'aune de ce que l'on fait

 

Notre société est fâchée avec le temps, si fâchée qu'elle ne supporte plus ni les rides autour des yeux, ni aucun signe exterieur de l'âge, nous voilà accrocher au mythe de la jeunesse

Notre identité, notre corps n'a plus le droit de se dégrader avec le temps

 

Et pourtant on s'évertue à augmenter la durée de vie

 

Je pense qu'il nous faut apprendre à coloniser l'éphèmère, à apprivoiser l'irreversible

pour se préparer avec grâce du passage du fini à l'infini, la mort étant, comme la vie, un cadeau.....

 

 

 

19:04 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.