23/05/2007

l etincelante histoire des sens

tu es beau quand tu cries sur les coups du plaisir, que ta folie ventrale t'amène

au hurlement de l'estocade

que tu passes dans mon cou, une main enflammée et qu'ainsi tu casses mes reins et ceux de mon quotidien...

09:28 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Plaisir Heureux de te revoir sur les chemins du plaisir

Écrit par : Christian | 31/05/2007

Les commentaires sont fermés.