28/06/2007

JF SPRICIGO PHOTOGRAPHIE ET MOREAU CONFERENCIER AU BOTA

moreau
* « Il est facile d’être un faiseur. Il suffit de donner du paraître, toujours plus de paraître, à la florissante entreprise des faillites de l’être. L’ « air du temps » est propice aux faiseurs. Le temps des faiseurs s’emploie à accoutumer le regard - l’esprit aussi - à la séduction vénale des mirages de société. Il le conditionne à la berlue, en tant que valeur marchande. Au fond, quand on y songe, rien de plus proche de la prostitution qu’un regard, en cette époque où le spectaculaire décide, en maître, du destin des hommes et des choses. A l’immense devanture des images, les apparences offrent leurs charmes au regard. Le regard ne met pas longtemps à acheter son plaisir de regarder. Les profondeurs peuvent aller « se rhabiller ». Nue, leur vérité décourage la crédulité, jugule le vice, nous rappelle que la connaissance n’est pas fille facile, dont on jouirait à la sauvette.
Elle n’est donc pas de mise. »

* Extrait d’un texte de Marcel Moreau à propos des images de JF Spricigo, Archimbaud éditeur.

15:28 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

pour trouver des parades, utilisons les chemins de traverse, et les voies détournées.
°regarder avec ses oreilles
°jouir dur
°pleurer sec
°aimer à tort et à travers
°découdre ses pensées
°déshabiller du regard
°Outrepasser

N.

Écrit par : N | 28/06/2007

Les commentaires sont fermés.