02/11/2007

etoile de mère

 

tu es belle comme un fruit mur

belle comme le big bang

tu regardes les ondoiements de ton ventre

tu devines...

déjà à l'écoute

les horloges ramollissent

l horizon s'ouvre ailleurs

les soleils brulants éclairent les départs

les liens se retissent, se resserrent

et toi tu vas t'ouvrir

comme une etoile de mère

 

 

14:01 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.