10/09/2008

jacques SOJCHER

YMM3DCADKXWS4CAIJM5DVCADR30BXCA0ER3BNCA7J3584CAOOC33KCAGN2SZNCAQTF9C0CA7U3AQ0CAU7LB38CAJZYVW0CARRIM7SCAOWP3JDCANNCIVOCABV7GVACAV9435ACAGRVXWQCAG68JN3CA1QAN7Qun mélange de Woody ALLEN et des Marx brothers

avec une pointe de TATI

un démystificateur brillant et narcissique assumé

un vrai talent de clown

avec l'art consommé de l'auto dérision

un bonheur en un mot

CE GRAND petit bonhomme arrive sur scène  avec des pantalons trops courts, une veste trop etriquée , un visage enfariné et egratigne avec recul et intelligence bien des idées reçues

il bouscule,

il émascule

il nous ramène à "l'obscur"

dans des pirouettes lumineuses

et un humour très juif

Pour la rentrée des classes, le professeur de philosophie Jacques Sojcher prouve qu’au-delà de sa connaissance de Nietzsche et de Levinas, au-delà de son talent cathodique à parler sur tout et n’importe quoi, et au-delà de la séduction, il sait aussi se moquer de lui-même, écrire une sorte de théâtre (forcément performatif) et qu’il a également des dispositions pour le clown qui dépassent ses prestations à l’Université libre de Bruxelles. Hors des « formats » usuels de la Bellone, l’accueil d’un projet hors normes, entre (fausse) conférence et (désarmants) aveux publics.

 

CE SOIR A LA BELLONE

par contre accoustique désastreuse

et mauvaise organisation

salle pas adaptée

22:33 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.