25/09/2008

A MEDITER

imagesEST CE AIMER QUE DE VOULOIR QUE L AUTRE QUITTE SA PROPRE ROUTE

ET SON PROPRE VOYAGE?

EST CE AIMER QUE D ENFERMER QUELQU UN DANS LA PRISON DE SON PROPRE REVE?

FEMMES ET HOMMES DE LA TEXTURE DE LA PAROLE ET DU VENT

TISSEZ DES TISSUS DE MOTS AU BOUT DE VOS DENTS

NE VOUS LAISSEZ PAS REVER PAR QUELQU UN D AUTRE QUE VOUS MEME

CHACUN A SON  CHEMIN QU IL EST SEUL PARFOIS A COMPRENDRE

SI NOUS POUVIONS ETRE D ABORD TOUS ET TOUTES ET AVANT TOUT ET

PREMIEREMENT DES AMANTS DE LA VIE

ALORS NE SERIONS NOUS PLUS CES ETERNELS QUESTIONNEURS

ETERNELS MENDIANTS QUI PERDENT TANT D ENERGIE ET TANT DE TEMPS

A ATTENDRE DES AUTRES DES SIGNES,  DES BAISERS, DE LA RECONNAISSANCE

SI NOUS ETIONS AVANT TOUT ET PREMIEREMENT DES AMANTS DE LA VIE

TOUT NOUS SERAIT CADEAU

NOUS NE SERIONS JAMAIS DECUS

 

ON NE PEUT SE PERMETTRE DE REVER QUE SUR SOI MEME

MOI SEUL CONNAIT LE CHEMIN QUI CONDUIT AU BOUT  DE MON CHEMIN

CHACUN EST DANS SA  VIE ET DANS SA PEAU

A CHACUN SA TEXTURE ET SES MOTS"

 

 

JULOS BEAUCARNE

 

10:28 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/09/2008

WOUNDED BLUE BIRD

imagestu n es pas specialement beau

enfin pas dans les canons classiques

t'as une vraie gueule

pourtant dans ce sourire, il y a tout un monde convulsé de blessures,de questionnements,

 de douceur, d'intelligence vive, de folie rentrée, d'appel et d ouverture,de lâcher prise,

ta musique intérieure ressemble étrangement au Kletzmer: alternance de melancolie et de joie

tout un univers galactique où deux étoiles peuvent se rencontrer

pour ecrire au fusain une page blanche de tous les possibles

12:43 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/09/2008

le 22 SEPTEMBRE GEORGES BRASSENS

Un vingt-deux de septembre au diable vous partites,
Et, depuis, chaque année, à la date susdite,
Je mouillais mon mouchoir en souvenir de vous...
Or, nous y revoilà, mais je reste de pierre,
Plus une seule larme à me mettre aux paupières:
Le vingt-deux de septembre, aujourd'hui, je m'en fous.

On ne reverra plus au temps des feuilles mortes,
Cette âme en peine qui me ressemble et qui porte
Le deuil de chaque feuille en souvenir de vous...
Que le brave Prévert et ses escargots veuillent
Bien se passer de moi pour enterrer les feuilles:
Le vingt-deux de septembre, aujourd'hui, je m'en fous.

Jadis, ouvrant mes bras comme une paire d'ailes,
Je montais jusqu'au ciel pour suivre l'hirondelle
Et me rompais les os en souvenir de vous...
Le complexe d'Icare à présent m'abandonne,
L'hirondelle en partant ne fera plus l'automne:
Le vingt-deux de septembre, aujourd'hui, je m'en fous.

Pieusement noué d'un bout de vos dentelles,
J'avais, sur ma fenêtre, un bouquet d'immortelles
Que j'arrosais de pleurs en souvenir de vous...
Je m'en vais les offrir au premier mort qui passe,
Les regrets éternels à présent me dépassent:
Le vingt-deux de septembre, aujourd'hui, je m'en fous.

Désormais, le petit bout de coeur qui me reste
Ne traversera plus l'équinoxe funeste
En battant la breloque en souvenir de vous...
Il a craché sa flamme et ses cendres s'éteignent,
A peine y pourrait-on rôtir quatre châtaignes:
Le vingt-deux de septembre, aujourd'hui, je m'en fous.

Et c'est triste de n'être plus triste sans vous

15:34 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

BLUE

imagesta peau s'est arrachée longtemps de n être plus...

condamnée au mutisme elle s'est rabougrie, fermée

tu ne dansais plus, tu regardais les braises se consumer

sans en ressentir la chaleur

 elles devenaient cendres sous tes yeux

impassibles

tu ne savais plus, le corps n'était plus qu'une mecanique

la sensation, tu l'avais oubliée

eteignant tes ardeurs au vent de l'habitude

qui es tu maintenant ?

prends le temps de renaitre, le temps de fermer tes blessures ouvertes

laisse l'eau du ciel mouiller tes yeux

ne marche pas le visage parallèle au sol

regarde l'horizon, ne te retourne plus

n attends pas, les ailes repliées sous ta poitrine

les yeux tournés vers le dedans  et les oreilles aussi

à écouter tes voix

ecoute les sirenes sur les vagues du monde

laisse ton sexe transi se dresser à tous les vents

et si le jour te frappe et que le soleil flambe

tache de ne pas rater le phare qui mène au port

 

 

14:01 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/09/2008

roland barthes


«Parler, et à plus forte raison discourir, ce n'est pas communiquer... c'est assujettir.»
[ Roland Barthes ] - Discours au collège de France

16:04 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

2008 LA BELLE EPOQUE?

LA BELLE EPOQUE C EST MAINTENANT

UNE EPOQUE OU LA MOINDRE DES CHOSES VAUT BEAUCOUP D ARGENT

ET OU L ARGENT NE VAUT PAS GRAND CHOSE

PIERRE DAC

11:13 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

la mer porteuse

imagesnous sommes debouts, sur la plage, dans la nuit bleutée

au loin, scintillent comme des lucioles, les lumières de la ville

la mer danse sur la grève, fait l'amour aux étoiles

silence

Juste s'imprégner de l'univers infini

s habiller de la nuit

danser avec les étoiles de mer

au loin, un bateau blanc apparait sur l'horizon

il est vie et beauté

il s'en va

tu me dis "il est parti"

parti où?

JUSTE DISPARU DE NOS VUES

C'est tout

quelqu'un d'autre, plus loin

le verra poindre

et dira "le voilà"

son mât est toujours aussi haut

sa coque toujours aussi solide

sa disparition de nos vues est en nous

quand nous disons "il est parti"

plus loin , un autre dira

"le voilà"

c'est cela la mort

une renaissance à l'horizon

09:10 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/09/2008

MA LOLOTTE

n668704865_605191_886SA PETITE MAIN EST TOUTE BLANCHE

TOUTE DOUCE

TOUTE CHAUDE

ELLE L ABANDONNE DANS LA MIENNE

TOUT EN CONFIANCE

TOUT EN VOLUTES BLEUES CIEL

ELLE PLANTE SON REGARD DROIT DANS LE MIEN

IL Y A DANS CES YEUX PLUS DE MOTS QUE DANS LES LIVRES

FRAICHEUR SURNATURELLE

ET LE MONDE DEVIENT VELOURS  MIEL  SOIE

ELLE ME SOURIT

SA PETITE FRIMOUSSE TOUTE NEUVE

EST UNE PROMESSE  UN CIEL DE PRINTEMPS

UNE SOURCE VIVE

DANS LES MOMENTS QUE JE PASSE AVEC ELLE

JE RENCONTRE DIEU

BIEN PLUS QUE DANS LES ENDROITS PREVUS A CET EFFET

 

 

 

10:39 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/09/2008

regards

imagesLa nuit peut bien tomber sur mes erreurs et sur mes fautes, sur les routes que j'ai manquées, j'en ai connues d'autres Pas vraiment un hasard, ce goût des lunettes noires,y a pas plus bavard qu'un regard,on vous a dit tout petit, les bons points et les fautes,moi, j'ai appris la vie dans le regard des autres.
Y en a des froids, des durs qui te veulent du mal,des qui te clouent au mur à la Lauren Bacall.J'en ai vu des si clairs, si purs et si profonds, que j'ai donné, misère, le bon Dieu sans confession.
Y en a qui te jugent, précis, sans indulgence, Comme un combat de rue dans le froid, dans l'urgence.
Et les tendres et discrets dans un battement de cils qui te disent : "Je sais : c'est pas toujours facile."
J'y vois ce que je suis, ce que je ne suis plus c'est le livre où je lis tout c'que j'ai jamais lu. Et si je parle peu dans vos conversations: Regarde-moi dans les yeux, je te dirai ton nom.
Y en a des obliques, ceux des chiens de faïence,y a les regards suppliques, y a les regards offenses.
J'y ai lu du désir, de l'envie, du mépris et parfois du plaisir, parfois, c'est c'que j'ai dit.
J'y ai vu des appels plus stridents que des cris, les phrases les plus belles, plus sûres que par écrit.Ils te disent l'amour, ils te disent la haine bien mieux qu'aucun je t'aime, bien mieux qu'aucun discours.

Tu peux changer de pays, même changer de visage mais ton regard te suit, signé comme un tatouage. Si même les plus saints avaient besoin d'apôtres c'est que personne n'est rien, sans le regard des autres.
Y a ceux qui te cherchent, y a ceux qui te hantent, ceux que tu espères et tous ceux qui te manquent.

Je ne sais rien vivre à moitié, pour moi c'est la seule certitude...

21:52 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

c est CE SAMEDI

VENEZ TOUS A LA FOIRE DE ST-JOB A UCCLE

Vous pourrez y découvrir tous les animaux de la ferme, des animations de rue, la braderie et la brocante, de nombreux stands ainsi que des artistes en arts plastiques.

En effet le 6ème Festival de rue des Artistes en Arts Plastiques donnera la possibilité à 50 artistes d’exposer et de créer une œuvre sur place au vu de tous.

3 d’entre-eux seront sélectionnés par le public et recevront un prix.
Ne manquez pas cet événement ce samedi 20 septembre de 10h à 17h à la Place St Job à Uccle.

IEDEREEN AAN HET FESTIVAL VAN
DE SINT-JOBSPLEIN IN UKKEL

Jullie zullen daar ondertussen dieren van de boerderij ontdekken, maar ook een straatfestival voor plastische kunstenaars, een braderie, een rommelmarkt en veel verschillende animatiestanden...

Inderdaad, de 6de straatfestival voor plastische kunstenaars zal aan 50 artiesten de mogelijkheid geven om aan het publiek hun werken te vertonen, en een kunstwerk ter plaats te bedenken.

3 artiesten zullen daarna geselecteerd worden voor een prijs van het publiek.

Dit onmisbaar evenement zal op zaterdag 20 september plaatsvinden, van 10 tot 17 uur op Sint-Jobsplein ter Ukkel.

Informations/Meer informatie op: www.windbag.be

21:50 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/09/2008

la citation du jour

"Il en est de l'esprit comme de la musique ; plus on l'entend, plus on exige de subtiles nuances."

15:41 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

a yiddishe mame es gibt nit beser in di velt

GetAttachmentsurvivalaujourd'hui on la fête

ses petits enfants sont allés la chercher dans son home

elle arrive d'un pas mal assuré, ils la soutiennent

un orchestre de kletzmer l'attend en bas de l'escalier qui mène

au resto chic où sa fille lui offre un anniversaire grand luxe

je la regarde arriver, je ne peux m'empêcher de penser à la première fois

que je l'ai vue

quand son fils me l'a présentée

à l'époque elle etait droite comme un i

et avait un caractère d'acier trempé (qu'elle a toujours)

elle m'a toisée et m'a dit

pourquoi tant se maquiller quand on est jeune et belle?

le ton était donné.....

elle arrive, affaiblie, elle a un mot pour chacun

on essaie de lui trouver une place pour qu'elle puisse se reposer

elle s'assied trois secondes et peniblement se relève et va se promener

parmi les invités

la santé n'y est plus, mais il reste l'envie de vivre

elle m emeut , elle a perdu pas mal de ses facultés mais elle donne le change

ou du moins, elle fait tout pour

comme une mouche coincée sous un verre qui tournoie sans arrêt

elle n'a jamais renoncé à l'élégance, elle vient de traverser le parc de wolvendael en talons

jupe droite et haut leonard

la garde meurt mais ne se rend pas

elle a perdu son fils il y a deux ans

elle a vecu la guerre

les separations

la mort de son mari, de ses parents , de sa famille dans les camps

elle a toujours relevé la tête

elle ne s'est jamais donné le loisir de deprimer, pas d energie à perdre la dedans

ses petits enfants lui ont tous preparé des discours

elle n'a pas ecouté un seul d'entre eux sans l'interrompre

elle n'a jamais su ecouter, elle est imperméable, c est son secret de survie

elle a traversé la vie sur des rails tout droits sans jamais tergiverser

travail , sacrifice, famille...

et la voilà à presqu'un siècle.....

 

10:01 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/09/2008

free

imagesje ne veux croire qu'à la puissance du désir

celle que tue l'intimité du quotidien

je ne veux pas me départir de toute cette poésie

qui me mène à faire l'amour plutot que de baiser

je veux nager en suivant  les courants d'air pour rejoindre les chemins

des fou rires et de l'enfance libre

ma folie vous ensorcèle , même si elle me dessert

je vis en suivant les chemins de traverse et c est en me perdant que je me retrouve

le mieux

19:29 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/09/2008

ma douce amie

imagesj aime dejeuner en tête à tête avec vous

j'aime, avec vous, faire un tour d'horizon de ce qui nous tient à coeur,

j'aime vos analyses affinées à quelques années de psychanalyse

vous ne vous erigez pas en conseillere mais vous êtes precieuse et raffinée

nous sommes si ressemblantes et si differentes...

vous pouvez êtes ferme et rigoureuse, à la fois douce et determinée

moi, je suis tout le contraire, mais la douceur est là aussi

vous êtes pudique, discrète mais vous aimez séduire

nous avons la seduction aussi en commun

J aime votre manière de relever vos bouclettes du bout des doigts

vous affrontez le harcèlement de la médiocrité environnante

avec serenité et une bonne dose de philosophie

moi aussi

nous nous baladons dans la rue et notre fureur de vivre doit  transparaitre

les hommes nous regardent avec appétit

vous traversez la vie comme on traverse un champ de blé dans le vent

en vous laissant caresser, pénétrer par le bonheur

SENSUELLE ET SENSORIELLE TOUT A LA FOIS

moi aussi

nous avons de jolies rides rieuses

je vous aime

pour tout celà

et

parce que comme moi, vous êtes à un moment precieux

de votre vie de mère

 

10:39 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

nice oldie NEIL DIAMOND...ENJOY

Stay for just a while
Stay, and let me look at you
Its been so long, I hardly knew you
Standing in the door
Stay with me a while
I only want to talk to you
Weve traveled halfway round the world
To find ourselves again

September morn
We danced until the night became a brand new day
Two lovers playing scenes from some romantic play
September morning still can make me feel this way

Look at what youve done
Why, youve become a grown-up girl
I still can hear you cryin
In the corner of your room
And look how far weve come
So far from where we used to be
But not so far that weve forgotten
How it was before

September morn
Do you remember how we danced that night away
Two lovers playing scenes from some romantic play
September morning still can make me feel this way

 

ca crooooone à fond

un petit tour sous la pluie et l'ambiance est donnée

10:15 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/09/2008

white knight

imagesje veux dormir près de toi

sur le rebondi de ton ventre

epaisse chevelure étalée sur nos silences

me respirer en toi

me delivrer des masques

des blessures

m'apaiser sur l'odeur douce de ta peau

être  libre et gourmande

pleurer de l'impossible joie de ta présence étrange

rire haut et fort, te manger

allumer des feux de bois

et jouer dans leur brillance orange

comme lionne repue

 

 

 

09:58 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/09/2008

GULLIVER

imagestu retournes à LONDRES ce soir

il faut que je mette de l'ordre dans mes idées

Gulliver  GO HOME

avant que je ne devienne définitivement lilli(pute)

tu es une drogue dure

un enfermement

une dependance

je me prends dans tes filets

j ai peur, peur de ne pouvoir en sortir

ou alors mortifiée

je ressens les revers de la toute puissance

me tarauder le cervelet

j'ai tout faux

je suis trop, trop, trop tout

je finis par trouver belle la pourriture

mon ciel se charge de lambeaux de peaux violentées

ma main s'acharne sur un plaisir aléatoire, çà brule

mon âme vagabonde dans des rires d'enfants

demain j'irai nager dans une piscine d'eau tiède et douce

je glisserai dans l'eau , je nagerai et jeterai hors de moi cet intrus violent

 

 

 

 

23:10 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jacques SOJCHER

YMM3DCADKXWS4CAIJM5DVCADR30BXCA0ER3BNCA7J3584CAOOC33KCAGN2SZNCAQTF9C0CA7U3AQ0CAU7LB38CAJZYVW0CARRIM7SCAOWP3JDCANNCIVOCABV7GVACAV9435ACAGRVXWQCAG68JN3CA1QAN7Qun mélange de Woody ALLEN et des Marx brothers

avec une pointe de TATI

un démystificateur brillant et narcissique assumé

un vrai talent de clown

avec l'art consommé de l'auto dérision

un bonheur en un mot

CE GRAND petit bonhomme arrive sur scène  avec des pantalons trops courts, une veste trop etriquée , un visage enfariné et egratigne avec recul et intelligence bien des idées reçues

il bouscule,

il émascule

il nous ramène à "l'obscur"

dans des pirouettes lumineuses

et un humour très juif

Pour la rentrée des classes, le professeur de philosophie Jacques Sojcher prouve qu’au-delà de sa connaissance de Nietzsche et de Levinas, au-delà de son talent cathodique à parler sur tout et n’importe quoi, et au-delà de la séduction, il sait aussi se moquer de lui-même, écrire une sorte de théâtre (forcément performatif) et qu’il a également des dispositions pour le clown qui dépassent ses prestations à l’Université libre de Bruxelles. Hors des « formats » usuels de la Bellone, l’accueil d’un projet hors normes, entre (fausse) conférence et (désarmants) aveux publics.

 

CE SOIR A LA BELLONE

par contre accoustique désastreuse

et mauvaise organisation

salle pas adaptée

22:33 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

les perruches

les perruches se balancent sur les branches du marronnier, devant la fenêtre de mon atelier, trapézistes miniatures sous un chapiteau de ciel blanc

la légende raconte qu'un couple de perruches se serait évadé d'un cirque installé à uccle et depuis, elles se multiplient allègrement sous nos cieux laiteux

12:04 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

MA CONCLUSION A L OPERATION "BAISONs FUTE"

MES BIEN CHERES SOEURS

POUR NE PLUS VOUS LAISSER DANS L EMBARRAS DU CHOIX

JE VOUS DONNERAI MA CONCLUSION

LUE LORS D UN VOYAGE SUR UN TAP TAP A PORT AUX PRINCES (NOM PREDESTINE)

UNE PHRASE HAUTEMENT PHILOSOPHIQUE BIEN QU EXPRIMEE ...COMMENT DIRE....

SIMPLEMENT

 

"LA VIE EST COURTE

FAUT LA PROFITE"

 

10:36 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

j ai decidé aujourd'hui d être intellectuwelle

et d'aider mes soeurs humaines qui sont dans l'embarras ou plutôt dans l'en bas draps

10:00 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

JE COUCHE LE PREMIER SOIR

"COUP d'un soir...
C'est un coup juste pour un coup avec un mec/une nana que tu kiffes dans l'instant mais avec qui t'envisages aucune suite. Cela implique d'être au clair avec certaines conditions :
-ne s'attendre à rien
-être en accord à 100% avec soi-même et pas se mentir : c'est du cul sans lendemain et vous signez pour ça.
-être très franc(he) avec ton/ta partenaire pour éviter un gros clash et se quitter sans soucis...
Après, il faut aussi y penser, c'est un peu comme au loto t'es pas sûr(e) de taper le gros lot ! Donc au final ça implique d'être vraiment bien libéré(e) (est-ce ton cas ?), que l'autre soit OK et de ne rien attendre du lendemain pour que ça marche ! C'est animal en quelque sorte, et c'est sûrement ce qui fait que ça peut être très excitant ou que certain(e)s passent direct à l'acte... Si tu as le moindre doute, ne le fais pas ou tu risques de te traumatiser du sexe. Et capote oblige !

... n'est pas coucher le 1e soir !
Ca implique que tu es dans une autre dynamique : tu projettes déjà l'image que tu vas donner à ton partenaire et la manière dont vous construisez le début d'un commencement de couple. En fait tu penses "couple" et pas seulement "accouplement"... ;) La question dépend alors hautement de tes valeurs morales et –surtout- de tes sensations. Et il n'y a pas de réponse universelle, désolé...
Chaque expérience est différente : certain(e)s sont contre à la base, d'autres pour et d'autres encore étaient contre jusqu'à ce qu'ils fassent LA rencontre et qu'ils jettent leurs préjugés dans les chiottes... Coucher le premier soir c'est donc faire une rencontre très forte qui part très vite. Ca revient à se dire "puis-je faire un rodéo sans avoir visité le Texas avant". L'expérience montre qu'il ne faut pas avoir de trop gros préjugés sur le sujet mais surtout être raisonnable et s'é-cou-ter. Si tu doutes, évite... Si t'es excité(e) comme une puce par ton/ta partenaire (et inversement) et que tu ne te reconnais pas, pourquoi pas. Mais tout comme le coup d'un soir, c'est un peu comme jouer au loto : il y a des perdants ! ;)

Pour finir, c'est donc une décision qui se prend sur le moment et suivant la personne que t'as en face de toi. La seule règle d'or à retenir est "prévois le coup en ayant toujours une capote sur toi pour te protèger" !

AUTRE REVUE SPECIALISEE

FAIS TON CHOIX MAINTENANT MA SALOOOOPEUU

J AI ADORE "la rencontre très forte qui part très vite" pas vous

comme disait un ami (ejacu précoce) c'est toujours les meilleurs qui partent les premiers

09:58 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

je couche pas le premier soir

" En voilà un sujet transgénérationnel qu’il est sympa, non ? Becoz à 14 ans et demi, j’imagine que ça tourne en boucle sur la thématique sur ton skyblog kétrodelaballe, puis à 65 ans, comme tu t’es faite lourdée après 40 ans de vie commune et que tu t’es inscrite sur meetic sur les conseils avisés de ton amie Jeannine, j’imagine bien que les codes en la matière ça doit t’interloquer sévère ! Don’ worry, j’accours, je vole, je me hâte de te donner ma théorie sur cette question essentielle et épineuse. Vu le titre du billet, tu te doutes déjà que je vais pas te donner le feu vert pour aller te vautrer dans la luxure, qui plus est dans des draps douteux, dès le premier rencart. Toutefois, ne te méprends pas sur les raisons de mon désaccord en la matière. Je me dois de te préciser que je ne suis pas coincée et que, dans l’absolu, tu fais bien ce que tu veux de ton corps de déesse. J’ai envie de te dire que les théories à 2 balles du café du commerce du genre “ouais, faut pas, sinon le mec te rappelle jamais, ça fait salope, bla bla...”, ben on s’en tape, puisque tout ça c’est des conneries, on a dépassé le stade ! Non, ce dont je voudrais te causer aujourd’hui, c’est du charme de l’attente, de la douce torture du désir naissant que tu ne peux assouvir illico presto (coz tu vas adopter ma vision de la chose), tu vois un peu où je veux en venir ou bien (t’es esthéticienne) ? Depuis des années, j’ai fait mienne la citation de Georges Clémenceau, dont la teneur est la suivante : “Le meilleur moment de l’amour, c’est quand on monte l’escalier“… (petit aparté de l’auteur : Juste pour celui qui me sort le “je m’en fiche j’ai un ascenseur“, ben te casses pas on me l’a déjà faite, même que j’avais ri jaune). Donc où j’en étais ? Ouais donc, ben Georges, je suis totally agree avec toi t’as pas idée du niveau d’osmose et de conjonction saturnienne entre nos deux pensées ! C’est simple, j’en ai fait ma règle de conduite, mon credo et aujourd’hui, lecteur, j’aimerais que tu comprennes à quel point il avait tout bon Georges ! Entre nous, (c’est le temps qui s’enfuit, qui s’en fout. Fuc* Chimène, sors de ce corps !) qu’est-ce qui te fait le plus surkiffer, si ce ne sont ces délicieux “papillons dans le ventre” (traduction littérale du fumeux Frenchie “putain j’ai un noeud au milieu de l’estomac !“, plus gastroentérologique et fort logiquement moins über romanesque). Ces papillons, donc, qui t’envahissent lors des prémices d’une rencontre amoureuse, fais les durer le plus longtemps possible, enfin dans le domaine du raisonnable hein, t’attends pas 1 mois non plus ! Tu auras compris que je ne parle pas ici des “coups d’un soir” ou “one shot” si tu préfères Englishiser pour faire “genre”. Évidemment, dans ce cas-là, le précepte c’est de surtout coucher le premier soir ! Sinon, ben, c’est plus un one shot, t’es con ! Donc ouais, pour résumer, si tu veux faire durer ce moment d’hystérie bouillonnante intérieure, DON’T COUCHE ! Tu crois que ton mec a une maîtresse pour quelle raison ? Sûr que c’est pour retrouver cette sensation du début, j’ai envie de te dire. Et plus tu fais durer, meilleur c’est ! Et ça vaut aussi pendant l’acte sexuel. T’as vu comme je rationalise le conseil en t’en donnant un autre de façon totalement anodine et déguisée ? Franchement, tu me dois tout !"

 

VOILA J AI LU CA DANS UNE REVUE SPECIALISEE ET JE VEUX EN FAIRE PROFITER AUTOUR DE MOOOOOA

09:51 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

la framboise frivole

imagesles rues de mon quartier ne sont pas sures

on y rencontre des longs  hommes en noir

portant  des prenoms qui ressemblent à la partie de mon corps qui me donne du fil à retordre 

 et des noms de famille qui présagent d'une levée de boucliers

ils essaient de vous amadouer avec des framboises et des fruits rouge sang

et vous, vous tombez dans le panneau

tant pis pour vous, mesdames,vous êtes averties

"QUELLE AVANIE

AVANIE OU FRAMBOOOOOOISE

SONT LES MAMELLES DU DESTIN"

tsoin tsoin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

00:50 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/09/2008

florence

9MWIZCA76A1MUCAJS5DECCA05E0MICAPGTUAFCAHZJ9WXCAGK8A8RCAJ681RPCAJWCUFZCANQNSPMCAY62MK1CAL0ETLTCAH4OW8PCA5IFKCCCAJGKTG0CATIP2KDCA0ZCHT3CA2MMPP7CA30S7IYCAJ89MSRje regarde le marronnier, il fait presque beau

dans le capharnaum de mon atelier, je m'imagine à Florence quand les fetes de la st jean  battent leur plein

je franchis les enceintes de la ville, opprimée par l'air torride, je me fraye un chemin à travers la foule de badauds masqués charriant dans les rues , une centaine de tours dorées, je passe devant les boutiques décorées de draps de soie et d'or

je regarde les mâts herissant de leurs longues hampes la tribune des palais où flottent les étendards de toutes les villes italiennes

à l heure vesperale, je partirai pour Sienne

il suffit de fermer les yeux pour partir....

13:26 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

white and black

moi bk et white20080629-pagelilith

ou

fée clochette

çà dépend des jours

11:18 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/09/2008

viens donc

explorer mes mers chaudes, te baigner voluptueusement , je te livrerai

mes coraux, je te bouleverserai pour que tu puisses plonger 

tous sens libres et fous

que ma chair soit le temple où tu passes comme un chercheur de graal

viens dans  ta danse d homme loup  pousser ton cri de vie

 

13:34 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

VENEZ NOMBREUX

UCCLE ST JOB

 

SAMEDI 20 SEPTEMBRE PROCHAIN

MES POTES PEINTRES ET MOI MEME EXPOSONS

ET VOUS VERREZ

LA 121 EME GRANDE FOIRE ANNUELLE AGRICOLE

POUR CHEVAUX

BOVIDES

CHEVRES

MOUTONS

ANIMAUX DE BASSE COUR

ET PIGEONS VOYAGEURS (çà c'est nous)

il y aura aussi une BROCANTE

12:43 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/09/2008

ANTIPODES

thumbnail
toi l homme tranquille

qui n'aime que mes folies, mes éclats, mes colères, mes debordements, le feu de ma lumière

de quelle sourde exigence me pousses tu vers ce que tu ne peux atteindre?

dans tes silences lourds

tu voudrais que j'incarne tout ce qui te fait peur : l'ivresse, les incandescences

et que pour te faire jouir, ce soit MOI qui EXPLOSE

13:18 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/09/2008

QUI ETES VOUS MILADY RENOIR

UNE FEE QUI TRANSFORME LES ECURIES D AUGIAS EN ROYAUME

UNE PASSEUSE DE LUMIERE QUI SEME DU SAVOIR

UNE JEUNE MERE  VEILLEUSE

UN TOURBILLON LUMINEUX DANS UN CIEL NOIR

UNE LIBERATRICE DES GEOLES ET DES CARCANS

 

 

10:49 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |