24/10/2008

matins chagrin

imagesetreinte dans un filet d'acier invisible

brûlure rauque dans les lombes qui remonte en nausées douloureuses

injonctions telephoniques

allo "dexia"

non c'est une horreur, je ne suis pas dexia, foutez moi la paix

juste envie de chaleur familiale, de presence attentive, d'amour

qui accueille sans aucune condition, ni question

sur le lit traine :"chronique d'une mort annoncée"

derrière un tableau de papillons  dévitalisés

épinglés dans leur splendeur multicolore

je suis une  pure attente fixée sur l'horizon

et le remou des vagues n'atteindra plus mes berges

 

 

16:34 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.