07/11/2008

VENEZ LES HEURES SONT ETRANGES


N'avoir rien accompli dans cette relation alors ainsi donnée, quels troubles
et petits malaises nous ont poussé à tant de mots inutiles, ne vaut pas
pareil consentement aux questions qui restent sans réponses. Cette exigence
de lucidité ouvre tout à l'éveil, à l'importance de ne rien rater,qui de
nous voudrait regarder avec un tel regard l'oubli? Les yeux s'ouvrent,
deviennent des chevaux au galop, une âme nouvelle pour bien mieux s'égarer, monsieur chagrin
au fond de l'aube toujours vivant. Vous avez aimé mes mots 
qui donnent  de la voix et vous me voyez reconnaissante de pareil
aveu qui fait au souffle sa saveur, sa volupté et ses lendemains. Vous êtes
prince ou manant prenant le vent pour son plaisir, une main venue de
l'invisible par désir. Disponible, comme je le suis, au loin par le poids de
nos secrets. Le temps passe où s'occupent nos vies. Venez! Les heures sont
étranges.

16:55 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.