19/05/2009

vrille

imagessensoriel et emotionnel

liés là dans ce noeud lancinant

comme une pluie d'automne

comme un jour sans lumière

comme un rongeur invisible et glouton

descente aux enfers

solitude impasse

la seule permanence, c toi qui me l'offres

ma douleur

tu vas , tu viens, tu montes, tu descends

tu m'desequilibres, tu m'ébranles, tu m'branles

dans un vertige incessant

tu m'oppresses , tu m'detresses,

tu m'ravages, tu m'enrages

tu me saignes, tu m'enseignes

le noir des caveaux

tu m'remparts, tu t'empares

tu repars pour mieux m'coloniser

tu m'désoles, tu m'étioles

tu m'affoles

tu m'immoles

sur tes brûlants bûchers

 

 

 

 

11:15 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.