17/06/2009

cirque convolution

images
pauvre société, bien plus malade que moi

en pleine déchéance, en plein besoin de paraitre

pour cacher ses immenses vides intérieurs

et qui me catapulte, sans pitié,  dans une nausée mentale

et dans une envie encore plus forte de donner un sens à ma vie

j'avance sur des chemins étrangers à son infirmité mentale

et qui me renvoient à ma solitude réparatrice

 

les tripes, la passion et la déraison habitent mon corps

et le mettent en révolution , JE NE VEUX RIEN Y CHANGER

JE NE PEUX RIEN Y CHANGER

ma structure a cassé, ce n'est pas par hasard

tout ce qui me reste est là , à l'intérieur, comme un bidonville

interlope et qui ne veut pas sortir de son chaos bouillonnant

 

 

11:25 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.