30/06/2009

PREMIERE AU BOXE OFFICE

imagestu étais beau comme un astre , immense et bien fait(ble)

athlète , adonis, coqueluche des femmes....

ton visage séraphique et tes boucles d'or

m ont attirés vers un precipice luciférien

tantôt ange, tantôt démon

je ne savais jamais comment  mes jours

et mes nuits allaient finir

tu me decorais le visage d'un dégradé de verts et d'indigos

et les lames de couteaux endiamantées  luisaient parfois à proximité de ma peau

tu avais sur moi  le droit de vie et de mort

un jour, j'ai vu une rigole de rubis couler sur mon visage

tu m'avais plantée...dans le décor

inoculé la saul-itude

emportée dans ton vortex aviné...

rohypnol quand tu nous tiens, vin-dicte et psychotropes

 

et puis il y avait les trèves

les montées au pinacle

les paroles cotonneuses

les voyages au paradis

les projets pharaoniques, nique, nique

 

et  dans la coulisse, une petite fille toute ronde et douce qui n en pouvait plus

de ces éclats-boussures

le bruit de la vaisselle cassée la clouait dans sa chambre

elle n a rien oublié

les cica-tristes étaient ses plaies-mobiles

 

la destruction est devenue mon mode de fonctionnement

je l'ai retournée sur mon pauvre corps balafré

et sans m'en rendre vraiment compte

j ai commencé à aimer en faisant mal

may day, may day, m aider, m aider

aidez moi à may day

ce qui ne se voit pas reste dans le silence

cautionné par la peur, la honte

le message était passé, infiltré dans mon

cerveau , dans mon sang

celui qui coulait devant tes yeux ravis ou navrés tour à tour

 

un jour je suis partie, loin très loin

me nettoyer au bout de la terre

mais ton ombre m'a poursuivie

jusqu'à me briser définitivement sur une route d'avril

 

mon corps silencieusement en a redemandé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:58 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.