01/10/2009

ROOTS

je me souviens de ton port altier
de cette voix extraordinaire qui donnait le frisson à toutes les femmes de l'assistance
ma mère comprise
tu jouais du houd comme pas deux
tu chantais le mouwal, ce blues juif marocain dont nos parents étaient tous friands
tu étais une sorte de dernier des mohicans
tu passais régulièrement du statut de chanteur à celui de rabbin
et oui c'est tout ce qui faisait la beauté de notre culture sépharade, tout était pretexte
à faire la fête, à échanger, à chanter à danser...
nos familles étaient structurantes et fusionnelles et la transmission se faisait ainsi allègrement . Je me souviens des fêtes de Pourim où les plateaux chargés de cadeaux et d'enveloppes sonnantes et trébuchantes nous arrivaient en ronde dès le matin...
tu faisais partie de ces piliers qui transmettaient la culture par le rite
nous étions tous dans cette magnifique histoire collective

quand les juifs ont quitté le Maroc, ils l'ont emporté aux semelles de leurs souliers
leur autre patrie est devenu le sepharadisme
où l'on s'est retrouvés dans la musique, la cuisine, le rite, l amour aliénant de nos mères qui ne nous laissait AUCUNE place,
 le culte des parents....et le psychodrame

 

tout cela maintenant n'existe plus guère
et te revoir SAMI EL MAGHRIBI SUR YOUTUBE,
quelle émotion, tu viens de nous quitter définitivement
je me souvenais de toi sémillant chanteur, chantre et rabbin
et j'ai revu un vieillard droit comme un "I" et qui rechantait les rengaines de mon enfance

en fermant les yeux me sont revenus l'odeur de fleur d'oranger, le goût du lait d'amandes, le miel des cornes de gazelle et les endormissements dans les mariages où les parents restaient jusqu'à point d'heure

tous les traits d'union ont disparu les uns après les autres

 

http://www.youtube.com/watch?v=tqG9JAcliOA

ce voyage à la JULES VERNE  m'a remuée, sacrément (si je puis m'exprimer ainsi)

LES UNS APRES LES AUTRES, les porteurs de notre belle culture judeo arabe ont disparu...

18:40 Écrit par suzy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.