23/07/2010

re naissance

ta main sur ma nuque a la chaleur d'un oisillon

tu dis que je t'impressionnes

si tu pouvais lire dans mes pensées

tu verrais que tu n es surement pas le plus

impressionné des deux

tu m ecris un petit mot

que tu deposes delicatement dans ma boite

aux lettres

donne moi un peu de temps

tu te promènes sur les routes

et moi je suis là

me demandant ce que tu me trouves

comme dans un rêve dont on est l'actrice

avec un corps et un visage differents

qui suis je

je n en sais vraiment plus rien

 

15:34 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.