24/10/2010

DESAFFECTION

je ne ressens plus cette febrilité que j'avais à ouvrir ou a attendre tes visites, tes sms ou tes courriers

me voilà tentée par des ailleurs que jusque là, je n'envisageais guère

 

oui les histoires d'amour sont dynamiques ont besoin d'engrais, de nourriture

faute de quoi, un jour, le miroir ne vous renvoie plus cette magnifique image d'objet du desir, d'objet de l'amour, de l'admiration

alors on sent que le plus beau est derrière...

on vous a dit que l'histoire etait finie et vous l'avez retenu

une fois le déni et la tristesse passés, vous avez digéré l idée et même eu le temps de la vomir

 

il ne vous reste plus qu'un arrière gout aigre dans tout votre être

 

tristesse d'une impasse qui un jour fut un boulevard du monde, tristesse de projets avortés , de lenteurs qui vous ont menée à plus d'envie

le feu s'est éteint faute d'être alimenté et les braises sont factices comme celles des fausses cheminées....

 

 

 

 

11:49 Écrit par suzy dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.