28/07/2011

brouillard

tu flottes sur ma peau comme une fleur du mal

comme une vieille rengaine aux resonnances pales

de nos ebats passés il ne me reste rien q un arrière gout  bizarre

de temps perdu en vain, de tristesse des impasses que j avais un jour prises pour des boulevards

 

les projets avortés m avaient menée doucement à plus d envie

le feu s etait eteint faute d être alimenté, çà ne sentait plus guère la vie

doucement je devenais moribonde

et aujourd hui, à moi,  s ouvre un nouveau monde

 

aux senteurs de promesses

aux couleurs de voyages

mon coeur a fini d etre monomaniaque

j ai le sourire beat, comme on dit j ai la niaque

 

il y a ce garçon passionné de geodes

et de terre cultivée qui est aux antipodes

de ta passivité

 

 

il redefinit en moi le sens du mot projet

 

 

 

 

 

 

01:08 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/07/2011

mon enfant , mon amour

ELLE TROTTINE DANS LA MAISON

TOUT DOIT ETRE PARFAIT

ELLE S EVERTUE A NETTOYER EN PERMANENCE

ET LES JOUETS REVIENNENT REGULIEREMENT SUR LE SOL

 

PERFECTION PERFECTION

ELLE VEUT LE MEILLEUR POUR SES DEUX PETITES

ALORS ELLE REMPLIT LES PETITS SACS DE GOUTER

A DIX HEURES DU SOIR

QUAND LES DIABLOTINES DORMENT

ELLE Y MET TOUT SON COEUR

ET 25 SORTES DE BISCUITS ET DE BOISSONS

 

PERFECTION PERFECTION

JE LUI DIS

ELLES NE POURRONT JAMAIS MANGER TOUT CA

ELLES VONT LE DISTRIBUER

ELLE REPOND

TANT PIS ELLES SE FERONT DES COPINES

 

PERFECTION PERFECTION

ELLE EST DANS UN TOURBILLON D ETOILES

OU ELLE S OUBLIE

ELLE DEVIENT TRANSPARENTE

TRANSPIRANTE

MAIGRE A FAIRE PITIE

 

PERFECTION PERFECTION

JE LA REGARDE DANS CETTE DANSE FOLLE

ELLE ME FAIT PEUR

ELLE OUBLIE QUE JE SUIS SA MERE

ET QUE JE LA VOUDRAIS EN FORME

 

PERFECTION PERFECTION

JE LUI DEMANDE CE QUE JE PEUX FAIRE

ELLE NE VEUT PAS DELEGUER

JE VOLE DES TACHES ET JE ME FAIS RABROUER

 

PËRFECTION PERFECTION

J AI MAL AU COEUR

MAL AU VENTRE

C DE LA QUE TU SORS MA FILLE

JE T EN PRIE

MENAGE TOI

 

JE T AIME TANT

 

10:00 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/07/2011

ben oui

Einstein.jpg

12:41 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

LES MARCHES D ARDECHE

SOUS LE SOLEIL

TOUT BRILLE

LE MIEL FRAICHEMENT VERSE DANS LES POTS,

LES TOMMES DE CHEVRE

LES PECHES

LES ABRICOTS

LES MURES

LES POIVRONS ROUGES

 

ET IL Y A ...

LES NOUGATS AU CHAUDRON

 

LES PRODUCTEURS QUI VENDENT LEUR

VINS SUR DES FUTS DE CHENE

 

CHAQUE EXPOSANT A MIS SON NOM

SUR SES PRODUITS

COMME ON LE MET SUR DES OEUVRES D ART

 

IL Y A DES PARASOLS DE COULEURS

ON POUPONNE SES PRODUITS

ON LES A ELEVES COMME DES ENFANTS

 

ON PREND LE TEMPS DE SE PARLER

ON CONSEILLE

 

ON VOYAGE ET ON APPREND LE MONDE

CONNAISSANT AVEC LUI

COMME AVEC UN HOMME

DE TROP BREFS MOMENTS D UNITE INDICIBLE

ET DE TOTALE RECONCILIATION

 

ET AU MILIEU DE TOUT CE BONHEUR

IL Y A SOUVENT

UNE PETITE PLACE RONDE AU SOLEIL

OU ON BOIT UN BLANC FRAIS

ET OU LES GOSSES AUX JOUES ECARLATES

COURENT EN LIBERTE

 

CES ILLUMINATIONS NE SONT PAS LE MONOPOLE DE L ETAT NOMADE

MAIS LE VOYAGE SERT A REACTIVER

PENDANT UN INSTANT

LA LECTURE DU MONDE

 

09:10 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

fete du voyage

ON MET LA CLEF SOUS LA PORTE

ON SE LAISSE A L INTERIEUR.

 

ON SE DONNE RENDEZ VOUS A L ETRANGER

ON REGARDE LES RUES

LE CIEL

ET LES MAISONS

ON SE REGARDE SOI MEME DANS LES VITRINES

ETONNE D ETRE OU L ON EST

C EST A DIRE AILLEURS

ON EST ETONNE

ON EST AUSSI NEUF

QUE CE QU ON VOIT

 

09:05 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/07/2011

TU M ATTENDS

TU M ATTENDS SOUS UN ARCHE DE REVES.

NE M IDEALISES PAS TU VAS TOMBER DE HAUT

JE NE SUIS QU HUMAINE PETRIE DE PEURS ET D EAU

QUI NAVIGUE ENTRE GUERRES ET TREVES

 

TU M ATTENDS

TU M AS SIGNE UN CHEQUE EN BLANC

DE CONFIANCE

MAIS EST CE MOI QUE TU ATTENDS

DANS CETTE BYZANCE

DE SENTIMENTS

EST CE SEULEMENT

QUE J ARRIVE AU BON MOMENT

 

TU M ATTENDS

POUR LA CHALEUR DES PEAUX MELEES

POUR LES VOYAGES

LES ENVOLEES

LES PARTAGES ET LES SILENCES

TU M ATTENDS POUR CETTE DANSE

OU QUAND LES PAS SE SUPERPOSENT

ON VEUT DANSER A L INFINI

QUAND MUSIQUE ET CACOPHONIE

ECRIVENT EN ROUGE LE MOT ENNUI

 

TU M ATTENDS

ET POURTANT QUOIQUE JE SACHE

TU ME COMBLES

DE TES AUDACES

 

ET SI LE BONHEUR N A QU UN TEMPS

J AIME L ENTENDRE

CE JE T ATTENDS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17:21 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/07/2011

TARD DANS LA NUIT

Je suis dur
Je suis tendre
Et j'ai perdu mon temps
A rêver sans dormir
A dormir en marchant
Partout où j'ai passé
J'ai trouvé mon absence
Je ne suis nulle part
Excepté le néant
Mais je porte caché au plus haut des entrailles
A la place où la foudre a frappé trop souvent
Un cœur où chaque mot a laissé son entaille
Et d'où ma vie s'égoutte au moindre mouvement

(Pierre Reverdy - Tard dans la nuit)

19:37 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |