01/05/2012

à toi qui vis si loin, un cri dans le silence

je t ecris en pleurant, tu n aurais pas aimé

je t ecris n importe comment, en vrac

je n ai jamais rien lu qui m aie autant secouée

le royaume que tu sors de l ombre et que tu explores si profondément

est d une étonnante poésie

comment t est il possible de plonger si profondément dans la laideur du monde

et les ramifications sans fin de la sensation...

tu confirmes mes croyances que seule la poésie permet de transmettre la vie des regards qui autrement, serait

indescriptible

 

quelle revelation, quelle aventure illimitée

quel tourbillon

quelle danse vertigineuse sur les tombeau

 

tes ecrits me font respirer, mon être s agrandit

 

tu sais donner à la langue toute sa subtilité

mariage d un regard décalé et d un esprit libre jusqu'au total envol

 

suis bouleversée

12:30 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.