07/05/2012

le jour où j ai voulu comprendre

sorite des lambris, des salons des ambassades où nous etions régulièrement invités-

mon cher mari etait "le numero un" , le PDG d une boite de transports-

j etais toujours sur ma faim

l afrique vue comme çà ressemblait tant au reste du monde

 

et un jour, j ai appris qu 'il fallait payer du prix de l'inconfort la rage de decouvrir l autre

 

j ai plus appris dans les bus cabossés et bringuebalants, sur les routes cahoteuses

dans les hotels hilton fabriqués dans des conteneurs rehabilités

 que dans des cars climatisés, en pays balisés

 

les intuitions vous ramènent des butins sensoriels

forts en rutilation

12:42 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.