04/11/2012

sois sage ô ma ...

partout , il y a la douleur

persistante comme une pluie d automne

comme la litanie des morts

 

dans mes rêves, dans mes artères

dans l humidité des saisons

dans chacune de mes pensées

chacune de mes sensations

 

partout, il y a cette vrille

mouvement qui me precede

va et vient perpetuel

entre le monde et moi

et qui repousse les limites

de ma resistance

 

mon sismographe fonctionne

24h sur 24

et de secousse en secousse

je me lézarde un peu plus

17:53 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.