08/11/2012

just before

tu nous attends, de pied pas tout à fait ferme

dans cette petite maison blanche

impersonnelle mais  totalement adaptée à l inconfort physique

 

je regarde ton visage

je le reconnais de moins en moins

tant il est bouffi

la demarche devient mecanique

et bizarre

tu me fais penser à un playmobile

qui ne veut rien perdre de sa superbe

 

hier toutes tes forces restantes

ont servi à m engueuler

à me donner une leçon de vie

ironie bizarre de la fin

 

 

B.

s endort dans le fauteuil

comme un chat près du poêle

je vous regarde

et me sens infiniment seule

infiniment triste

un nuage de vie qui passe

dans un ciel sombre

 

je vais finir par hair la chimay bleue

 

 

 

 

 

 

 

11:03 Écrit par suzy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.